Zambie: jugé pour avoir bloqué le cortège présidentiel

Hakainde Hichilema est poursuivi pour avoir gêné le passage du convoi du président Edgar Lungu dont il conteste la réélection. Copyright de l’image AFP
Image caption Hakainde Hichilema est poursuivi pour avoir gêné le passage du convoi du président Edgar Lungu dont il conteste la réélection.

Le chef de l'opposition zambienne a plaidé lundi non coupable au cours de son procès dans un tribunal de Lusaka, la capitale zambienne.

Hakainde Hichilema est poursuivi pour avoir gêné le passage du convoi du président Edgar Lungu dont il conteste la réélection.

Il est incarcéré depuis avril dans une prison de haute sécurité, il risque la peine de mort.

A l'ouverture de son procès, il a plaidé non coupable et l'audience a été ajournée à demain mercredi à la demande du parquet.

L'audience s'est ouverte dans un climat politique tendu, avec des dizaines de policiers anti-émeute quadrillant l'accès au tribunal et de nombreux supporters de Hichilema rassemblés devant le palais de justice.

LIRE AUSSI

Zambie : 600 camions chargés de bois saisis

Zambie: interdiction d'épouser un étranger

Zambie : un babouin coupe l'électricité

Copyright de l’image AFP
Image caption Pendant la campagne de la présidentielle de l'année dernière, le président sortant Edgar Lungu avait annoncé qu'il était prêt à "sacrifier la démocratie" pour assurer la paix.

Le porte-parole du Parti Uni pour le Développement National, dirigé par Hichilema, indique qu'il est apparu en bonne santé malgré les mois passés en détention.

Pendant la campagne de la présidentielle de l'année dernière, le président sortant Edgar Lungu avait annoncé qu'il était prêt à "sacrifier la démocratie" pour assurer la paix.

Hakainde Hikilimé qui a perdu l'élection sur une différence de 100.000 voix dit ne pas reconnaître Edgar Lungu comme président légitime de la Zambie.

Sur le même sujet