AfSud: une plainte contre Grace Mugabe pour agression

Grâce Mugabe est soupçonnée d'avoir frappé deux femmes dans un hôtel de Johannesburg. Copyright de l’image AFP
Image caption Grâce Mugabe est soupçonnée d'avoir frappé deux femmes dans un hôtel de Johannesburg.

Une plainte pour agression a été déposée contre la Première du Zimbabwe en Afrique du Sud après une altercation avec deux jeunes femmes.

Elle est visée par une plainte pour agression en Afrique du Sud.

Grâce Mugabe est soupçonnée d'avoir frappé deux femmes dans un hôtel de Johannesburg.

"Une plainte pour agression a été ouverte par deux femmes" contre Grace Mugabe, a déclaré Sizakele Nkosi Malobane, ministre de la Sécurité pour la province sud-africaine du Gauteng, qui englobe Johannesburg.

Selon le ministre les deux femmes souffrent de graves blessures.

Une des victimes présumées, âgée de 20 ans, assure qu'elle se trouvait avec les fils de Mme Mugabe et deux amis lorsque la première dame zimbabwéenne qui se trouvait dans une chambre voisine est venue les agresser dimanche soir.

LIRE AUSSI

"Mugabe doit désigner un successeur"

Robert Mugabe défend Donald Trump

Mugabe ne dort pas, il repose ses yeux

Copyright de l’image AFP
Image caption Une des victimes présumées, âgée de 20 ans, assure qu'elle se trouvait avec les fils de Mme Mugabe lorsque la première dame zimbabwéenne est venue les agresser dimanche soir.

"On était tranquillement dans notre chambre et elle est arrivée pour nous frapper. J'ai le front ouvert. Je suis mannequin et je gagne de l'argent grâce à mon look", a raconté Gabriella Engels au quotidien sud-africain The Times.

Grace Mugabe se trouvait en Afrique du Sud pour soigner une blessure au pied, selon les médias zimbabwéens.

"Grace Mugabe peut être arrêtée malgré son passeport diplomatique", a affirmé le ministre sud-africain de la Police, Fikile Mbalula, "car cette altercation présumée "ne peut en aucun cas relever d'une affaire diplomatique".

Sur le même sujet