Crise libyenne: des chefs de tribus invitent Deby à s'impliquer

Parmi les chefs de tribus figure notamment celui des Kadhafa, d'où est originaire Mouammar Kadhafi et de la tribu des Ferjany du Général Aftar.
Image caption Parmi les chefs de tribus figure notamment celui des Kadhafa, d'où est originaire Mouammar Kadhafi et de la tribu des Ferjany du Général Aftar.

Une délégation d'une dizaine de chefs de tribus a rencontré Idriss Déby Itno afin qu'il s'implique dans la résolution de la crise qui a fait plusieurs milliers de morts et des milliers d'autres réfugiés dans les pays voisins.

Conduite par le chef Hassan Al-Mabrouck Youyous de la tribu des arabes, la délégation libyenne composée de douze membres dont des cadres de l'administration, a eu un entretien avec Idiss Deby Itno sur la stratégie à mettre en place pour résoudre la crise qui secoue leur pays depuis plusieurs années.

"Toutes les tribus libyennes s'appuient sur cette réunion sous la présidence d'Idriss Deby Itno et les dirigeants africains, pour résoudre la crise libyenne et pour parvenir à une solution permanente par le leadership africain, loin de toutes les interventions occidentales", a indiqué le chef de la délégation Hassane Al-Mabrouk Younous.

Parmi les chefs de tribus figurent notamment celui des Kadhafa, d'où est originaire Mouammar Kadhafi, et la tribu des Ferjany du Général Aftar.

On note également des représentants des Toubou, des Touareg et des tribus arabes. En Libye les tribus jouent un rôle prépondérant dans la gestion des communautés.

Hassane Al-Mabrouk Younous explique le sens de leur démarche.

LIRE AUSSI

Pourquoi Deby ne quitte pas le pouvoir

Deby menace de punir les pilleurs de biens publics

Le Tchad ferme sa frontière avec la Libye

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président tchadien est sollicité par les tribus libyennes pour une médiation dans la crise qui secoue le pays depuis la mort de Kadhafi.

"Nous voulons que toutes les parties concernées par les conflits dans notre pays en Libye, puissent avoir confiance dans cette démarche que nous entreprenons, mais aussi confiance à la médiation du président Deby pour résoudre la crise par l'intermédiaire de l'Union africaine", ajoute-t-il.

Le Président tchadien leur a expliqué que la paix en Libye ne doit forcément pas passer par une solution militaire.

Selon lui, la stabilité ne viendra dans leur pays qu'à travers l'implication de tous les fils de la Libye sans considération politico-religieuse.

Il a promis de présenter la situation de la Libye au prochain sommet de l'Union Africaine et discuter avec ses pairs des mécanismes à mettre en place pour stabiliser ce pays qui depuis la chute de Mouammar Kadhafi est en conflits.

Sur le même sujet