Le patron de Samsung écope de cinq ans de prison

Le parquet avait requis 12 ans de réclusion contre le vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, Lee Kung-Hee Copyright de l’image AFP
Image caption Le parquet avait requis 12 ans de réclusion contre le vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, Lee Kung-Hee

L'héritier de l'empire Samsung a été condamné vendredi par la justice sud-coréenne à cinq ans de prison pour corruption.

Lee Jae-Yong est impliqué dans le scandale qui a emporté la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye.

Le parquet avait requis 12 ans de réclusion contre le vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, Lee Kung-Hee

M. Lee, 49 ans, a été reconnu coupable de corruption, abus de bien sociaux, parjure et d'autres chefs en rapport avec des versements à la confidente de l'ombre de Mme Park, Choi Soon-Sil.

LIRE AUSSI

Samsung recycle le Galaxy Note 7

Galaxy note 7: batterie défectueuse

Une femme brûlée par ses écouteurs

Copyright de l’image AFP
Image caption M. Lee, 49 ans, a été reconnu coupable de corruption, abus de bien sociaux, parjure et d'autres chefs en rapport avec des versements à la confidente de l'ombre de Mme Park, Choi Soon-Sil.

La justice a estimé qu'il a versé un total de 8,9 millions de wons (6,6 millions d'euros) pour acheter le soutien du gouvernement à la passation générationnelle du pouvoir au sommet du groupe à la suite de la crise cardiaque de son père en 2014.

M. Lee dément toutes ses accusations, sa défense expliquant qu'il n'était pas au courant de ces transferts et ne les avait pas approuvés.

Les conseils de M. Lee ont annoncé leur intention de faire appel tandis que ses partisans rassemblés devant le tribunal éclataient en sanglots.

Sur le même sujet