Condamné pour "le mariage de Dr. Dre et d'une veuve de 94 ans"

Dr. Dre, 52 ans, de son vrai nom Andre Romelle Young, fut le principal créateur du groupe de gansta rap W.A dans les années 1980. Copyright de l’image AFP
Image caption Dr. Dre, 52 ans, de son vrai nom Andre Romelle Young, fut le principal créateur du groupe de gansta rap W.A dans les années 1980.

Un Sud-Coréen a écopé d'une amende de 3000 euros pour avoir annoncé sur internet le mariage du rappeur américain Dr. Dre et de la veuve de 94 ans d'un ancien président sud-coréen.

Dans son blog, ce Sud-Coréen a écrit que l'ancienne Première dame allait épouser le producteur de rap pour "blanchir la caisse noire de feu le président Kim".

Le tribunal du district occidental de Séoul a jugé vendredi que ces assertions étaient nulles et non avenues, infligeant une amende de cinq millions de wons (3.800 euros) au prévenu, un homme de 73 ans non identifié reconnu coupable de diffamation.

"Le prévenu a violé l'honneur d'un défunt et d'une personne endeuillée", a dit le tribunal selon les attendus publiés par le Korea Times lundi.

"La rumeur sur une caisse noire et sur un mariage entre Mme Lee et Dr Dre est sans fondement".

LIRE AUSSI

Marion Kelly, star du web

Ban Ki Moon va briguer un poste présidentiel

Corée du Sud : l'ex-présidente inculpée

Dr. Dre, 52 ans, de son vrai nom Andre Romelle Young, fut le principal créateur du groupe de gansta rap W.A dans les années 1980.

Dans la décennie suivante, il fonda Death Row Records, puis Beats, sa société de casques audio, racheté par Apple pour des millions de dollars.

Lee Hee-ho est la veuve de l'ancien président Kim Dae-Jung, mieux connu pour sa "politique du rayon de soleil" et de dialogue envers Pyongyang.

Elle reste un personnage influent de la politique sud-coréenne, malgré le décès de son époux en 2009.

Sur le même sujet