Tanzanie: 20 personnes arrêtées pour "homosexualité"

Dans ce pays d'Afrique de l'Est, l'homosexualité est punissable de très lourdes peines de prison, mais c'est seulement récemment que les autorités ont adopté une rhétorique anti-gay. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Dans ce pays d'Afrique de l'Est, l'homosexualité est punissable de très lourdes peines de prison, mais c'est seulement récemment que les autorités ont adopté une rhétorique anti-gay.

Vingt personnes soupçonnées d'être des homosexuels, dont douze femmes, ont été arrêtées à Zanzibar, la semaine dernière.

Les interpellations ont eu lieu dans un hôtel où les personnes arrêtées suivaient une formation dans le cadre de programmes d'éducation à la lutte contre le sida.

Les hommes risquent jusqu'à 30 ans de prison, les femmes sept ans et une forte amende.

L'homosexualité est sévèrement réprimée en Tanzanie.

Dans ce pays d'Afrique de l'Est, l'homosexualité est punissable de très lourdes peines de prison, mais c'est seulement récemment que les autorités ont adopté une rhétorique anti-gay.

En février, la Tanzanie avait ordonné la fermeture de centres de santé spécialisés dans la lutte contre le sida, accusés de promouvoir l'homosexualité.

LIRE AUSSI

Tanzanie : une application pour dépister le cancer du col

Tanzanie: un étudiant tabassé par des enseignants

Tanzanie : veuf cherche femme

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'homosexualité est sévèrement réprimée en Tanzanie.

Une décision critiquée par les États-Unis.

Le vice-ministre tanzanien de la Santé, Hamisi Kingwangalla, a assuré vendredi devant le Parlement que le pays allait poursuivre sa lutte contre l'homosexualité.

Le gouvernement tanzanien a aussi promis ces derniers mois que les étrangers défendant les droits des homosexuels seraient expulsés du pays.