Libye : cessez-le-feu à Sabratha

C'est la mort d'un des membres d'une milice à un point de contrôle du groupe rival qui avait provoqué deux semaines de violences meurtrières. Copyright de l’image Getty Images
Image caption C'est la mort d'un des membres d'une milice à un point de contrôle du groupe rival qui avait provoqué deux semaines de violences meurtrières.

Deux milices rivales ont déclaré un cessez-le-feu dans la ville de Sabratha connu comme une plaque tournante du trafic de migrants.

C'est la mort d'un des membres d'une milice à un point de contrôle du groupe rival qui avait provoqué deux semaines de violences meurtrières.

Des affrontements qui ont fait 26 morts, au total, en majorité des miliciens.

Selon l'ONU, 5 civils font également partie des victimes de ces violences et des dizaines de personnes ont été blessées.

L'hôpital de l'université de Sabratha, à l'Ouest de la capitale Tripoli, a subi d'importants dégâts suite à des tirs d'obus.

Ces deux groupes rivaux sont alliés au gouvernement de Tripoli, ce qui montre la fragilité des alliances politiques.

Un baron du trafic de migrants, qui a récemment conclu un accord avec le gouvernement pour arrêter l'activité, est l'un des leaders des deux milices qui s'affrontaient.

Sur le même sujet

Lire plus