Cameroun : crise anglophone, réaction des évêques

Les évêques du Cameroun dénoncent l'usage excessif de la force contre les manifestants séparatistes. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une rue de Bamenda dans le Nord du Cameroun

La conférence épiscopale du Cameroun trouve disproportionné, l'usage de la force contre les manifestants qui voulaient proclamer symboliquement l'indépendance des régions anglophones.

Les évêques catholiques ont demandé au gouvernement de libérer les manifestants qui ont été arrêtés.

Les évêques affirment que certains fidèles qui tentaient de se rendre à la messe ont été "pourchassés jusque dans leurs maisons, certains ont été arrêtés, d'autres ont été mutilés".

Toujours selon les évêques, "d'autres encore, dont des adolescents et des personnes âgées, ont été tués par des tirs, depuis des hélicoptères".

Selon les autorités camerounaises, "les forces de sécurité ont agi en légitime défense".

Dimanche dernier, les indépendantistes anglophones du Cameroun ont tenté de manifester pour proclamer symboliquement l'indépendance des deux régions anglophones du pays.

Lire plus