Le Caire, la mégapole la plus dangereuse pour les femmes

Les militants au Caire disent que tout ce qui concerne la ville est difficile pour les femmes
Image caption Les militants au Caire disent que tout ce qui concerne la ville est difficile pour les femmes

La capitale égyptienne Le Caire a été décrite comme la mégapole "la plus dangereuse" pour les femmes.

C'est la conclusion d'une enquête internationale sur les conditions des femmes dans les villes de plus de 10 millions d'habitants.

L'enquête a été menée dans 19 mégalopoles où des experts sur les questions féminines ont été interrogés sur la façon dont les femmes étaient protégées contre la violence sexuelle.

Le sondage a classé Londres comme la mégapole la plus favorable pour les femmes, suivie par Tokyo et Paris.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que les femmes dirigeaient désormais tous les niveaux de la société à Londres, y compris le service public, les arts, les affaires et la politique.

Les militants des droits des femmes au Caire dénoncent des traditions séculaires de discrimination, et des mesures progressistes extrêmement difficiles pour les femmes.

Les femmes ont également un accès limité à de bons soins de santé, à la finance et à l'éducation.

Selon Shahira Amin, une journaliste égyptienne, la ville de Caire est difficile pour les femmes.

Karachi, Pakistan, Kinshasa en République Démocratique du Congo et la capitale indienne Delhi viennent derrière le Caire dans l'enquête menée par la Fondation Thomson Reuters.

Delhi et la ville brésilienne de Sao Paulo seraient les pires pour des risques de violences sexuelles.

Lire aussi :

Nigéria: des hommes battus par leurs femmes

L'Inde reconnait le viol conjugal sur mineure

Nigeria: l'homme aux 86 femmes est mort

Sur le même sujet