Heurts au siège du PAIGC à Bissau

Cinq blessés sont dans un état grave, selon le correspondant de la BBC à Bissau. Copyright de l’image AFP
Image caption Cinq blessés sont dans un état grave, selon le correspondant de la BBC à Bissau.

Au moins dix personnes ont été blessées dans des heurts qui ont eu lieu au siège du parti au pouvoir en Guinée Bissau.

Cinq blessés sont dans un état grave, selon le correspondant de la BBC à Bissau.

Les échauffourées ont opposé les partisans de 15 députés dissidents de cette formation et des militants de la direction du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir).

Un dispositif sécuritaire a été déployé aux abords du palais présidentiel, situé à quelques mètres du siège du PAIGC.

Le pays fait face à une crise politique depuis la destitution en août 2015 de Domingos Simoes Pereira, par le président José Mario Vaz, tous deux membres du PAIGC.

Copyright de l’image AFP
Image caption Le pays fait face à une crise politique depuis la destitution en août 2015 de Domingos Simoes Pereira, par le président José Mario Vaz, tous deux membres du PAIGC.

En Guinée-Bissau, le président de la République peut dissoudre le gouvernement, mettre en place une nouvelle équipe pour conduire la gestion du pays et organiser des élections législatives dans les 90 jours qui suivent, selon la Constitution.

Le gouvernement de M. Pereira avait été formé en juillet 2014, après la victoire de José Mario Vaz au second tour de l'élection présidentielle organisée en mai 2014.

LIRE AUSSI

Bissau : le parti au pouvoir rejette le nouveau PM

Bissau : un nouveau gouvernement formé

Bissau: Vaz dénonce la manipulation de l'armée

Sur le même sujet