RDC: un soldat tué dans l'attaque d'un convoi

Au moins un militaire a été tué et plusieurs autres blessés. Copyright de l’image Reuters
Image caption Au moins un militaire a été tué et plusieurs autres blessés.

Au moins un soldat tué, dans l'attaque contre un convoi de l'armée congolaise mercredi sur la route qui relie la localité de Mbau à Kamango, par Beni dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Les images d'un pick-up de l'armée réduit en cendres, témoignent de la violence de l'attaque.

Au moins un militaire a été tué et plusieurs autres blessés.

Mais il y'a aussi des rescapés.

Parmi eux, le général Marcel Mbangu, un officier qui commande l'offensive de l'armée contre les rebelles ougandais de l'ADF.

Les rebelles de l'ADF sont soupçonnés d'être à l'origine de cette attaque.

Depuis une vingtaine d'années, ce groupe armé d'origine ougandaise sévit dans le territoire de Beni, à l'Est de la République démocratique du Congo.

Il est accusé d'avoir massacré à l'arme blanche, plus de 700 civils.

Après une vaste offensive menée par l'armée, cette rébellion avait perdu de sa vigueur, avant de resurgir brutalement.

Il y a quelques semaines, une vingtaine de personnes ont été assassinées sur cet axe Mbau-Kamango.

Et l'attaque avait été attribuée aux ADF.

Durant la même période ce groupe armé est accusé d'avoir attaqué une base de la Monusco, tuant deux casques bleus.

Depuis ces attaques, l'armée congolaise mène des opérations de ratissage dans la zone.

LIRE AUSSI

ONU : la RDC au conseil des droits de l'Homme

La crise en RDC préoccupe l'ONU

RDC : un casque bleu tué et douze blessés