Le limogeage du vice-président sierra léonais jugé "illégal" par la CEDEAO

Copyright de l’image AFP
Image caption Il avait déposé un recours estimant que son limogeage n'est pas constitutionnel car il a été élu à l'issue d'une élection libre et transparente

La Cour de Justice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) juge illégal le limogeage de l'ancien vice-président de la Sierra-Leone, Samuel Sam-Sumana.

Il avait déposé un recours estimant que son limogeage n'est pas constitutionnel car il a été élu à l'issue d'une élection libre et transparente.

Samuel Sam-Sumana a été démis de ses fonctions de vice-président en 2015 par le président Ernest Bai Koroma au motif qu'il avait abandonné son poste pour demander l'asile à l'ambassade américaine à Freetown.

En mars 2015, M. Sumana a été évincé du parti au pouvoir All People's Congress (APC), après une réunion du Conseil national consultatif.

Il est accusé de trucage de diplômes académiques, d'incitation à la violence, et de participation à la création d'une nouvelle formation politique dissidente.

Sur le même sujet

Lire plus