Idriss Déby célèbre ses 27 ans au pouvoir

Soudan,Tchad,Déby,Béchir Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Idriss Déby du Tchad et son homologue Oumar Hassan El-Béchir du Soudan ont abordé les questions relatives à la coopération. (Photo d'archives)

Le Tchad a commémoré hier, le 27ème anniversaire de la journée de la Liberté et de la Démocratie au Tchad qui marque l'accession du président Deby au pouvoir après avoir renversé le régime du président Hissein Habre.

Le bilan de 27 ans de règne du président Idriss Deby est de plus en plus controversé. Le dirigeant tchadien est de plus en plus accablé ces derniers temps par les soupçons de corruption qui pèsent contre lui, révélés par la justice américaine, après avoir reçu un pot-de-vin lié à l'octroi d'un permis d'exploitation du pétrole tchadien. Pourtant, il clame son innocence dans cette affaire.

Invité d'honneur pour cette journée de la Liberté et de la Démocratie : le président soudanais Oumar Hassan El-Béchir.

Idriss Déby et Oumar Hassan El-Béchir ont profité de cette occasion pour aborder les questions relatives à la coopération qui lie les deux pays.

Une réunion d'évaluation à Khartoum

Les entretiens entre les deux hommes ont porté essentiellement sur la sécurité. Ils ont décidé de renforcer leur relation dans le domaine militaire et sécuritaire, en donnant plus de moyens aux forces mixtes qui assurent la sécurité de la frontière entre les deux pays. Une frontière longue de 1360 kilomètres.

Cette frontière a servi en 2004, 2006 et 2008 de base arrière aux différents groupes rebelles tels que le Front Unis pour le Changement (FUC) et l'Union des Forces de la Resistance (UFR) qui avaient tenté à l'époque de renverser le président Idriss Deby.

Selon un observateur de la scène politique tchadienne, le renforcement des relations entre le Tchad et le Soudan vise à "étouffer les bruits de bottes des groupes armés qui peuvent menacer la sécurité dans les deux pays". Un représentant de la société civile a expliqué à la BBC qu'entre 2014 et 2015, une vingtaine de membres de l'opposition armée tchadienne avaient été extradés par le Soudan.

Idriss Deby et Oumar Hassan El-Béchir ont décidé de la tenue prochaine d'une réunion à Khartoum pour évaluer la force mixte et accélérer la mise en œuvre des différents accords qui lient les deux Etats.

Sur le même sujet

Lire plus