RDC : Des présumés violeurs s'évadent d'une prison

Kinhasa, DRC, Congo, prison, jail Copyright de l’image Getty Images
Image caption Dix-neuf détenus, sur les 20 d'une cellule de la prison de Kalehe, se sont évadés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Plusieurs détenus poursuivis pour viol se sont évadés d'une prison dans l'est de la République démocratique du Congo dans la nuit de jeudi à vendredi, suscitant des craintes de représailles parmi leurs victimes.

Dix-neuf détenus, sur les 20 d'une cellule de la prison de Kalehe, se sont évadés dans la nuit de jeudi à vendredi.

"La plupart sont poursuivis pour viol et vol(...). Ils ont profité de la distraction des agents de l'ordre commis à cette prison pour creuser un trou dans le mur sur la façade de derrière pour parvenir à s'échapper", a expliqué un responsable de l'administration pénitentiaire.

"Les gens qui comparaissaient en tant que plaignants et témoins risquent d'être à la merci de ces fugitifs qui risquent de se venger", a estimé Pascal Nabulera, président de la société civile de Kalehe.

Certains habitants de Kalehe affirment avoir entendus de loin des prisonniers entonner des chants religieux en cœur avant que s'en suive un silence glacial quand ils ont réussi à vider le lieu.

Cette évasion n'a cependant rien à voir avec les 18 prévenus qui comparaissent actuellement dans un méga-procès pour viol de fillettes à Kavumu, près de Bukavu, également dans la province du Sud-Kivu. Procès suspendu en raison d'une demande de récusation de deux juges par un accusé.

En mai, 4 000 détenus s'étaient évadés de la prison de Makala à Kinshasa.

En juin, ce sont 900 prisonniers qui se sont enfuis d'une prison à Béni dans le Nord-Kivu.

Lire plus