Mali-France : divergence sur les victimes des frappes aériennes d'octobre

Divergence entre le Mali et la France à propos des victimes des raids sur le Nord du Mali en octobre Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les présidents Macron et Keita

Quinze personnes ont péri dans les frappes menées en octobre dans le nord du Mali.

Ibrahim Boubakar Keita a déclaré au magazine Jeune Afrique que les victimes sont pour la plupart, des militaires maliens pris en otages par le groupe Ansar Dine.

Selon la version française, toutes les victimes étaient des membres du groupe djihadiste.

Le président malien a dit qu'il fallait bien accepter la vérité ainsi il n'y aurait aucune ambiguïté entre la France et le Mali.

Les troupes françaises sont déployées au Mali où ils combattent les djihadistes depuis cinq ans.

Lire plus