Somalie : un journaliste tué par une bombe

Une foule se rassemble dans la rue de Makka à Mogadiscio après l'explosion d'un kamikaze (illustration). Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une foule se rassemble dans la rue de Makka à Mogadiscio après l'explosion d'un kamikaze en septembre 2017 (illustration).

Un journaliste de la télévision somalienne a été tué lundi après-midi par l'explosion d'une bombe placée dans sa voiture à Mogadiscio, a indiqué mardi sa famille.

Mohamed Ibrahim Gabow, qui travaillait pour Kalsan TV, est le cinquième journaliste assassiné cette année en Somalie.

"C'était un journaliste très professionnel, toujours attaché au bien public", a expliqué Mohamed Abdirahman, un de ses proches.

Selon sa famille, qui ignore encore la raison de son assassinat, la victime avait pris un congé pour passer du temps à Mogadiscio avec ses enfants.

Gabow quittait son domicile lorsque la bombe a explosé. Il est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures.

Lire aussi:

"L'engin explosif a été attaché derrière le siège du conducteur", a assuré un responsable de la police locale.

Mohamed Ibrahim, le président de l'union des jornalistes somaliens, a regretté ce meurtre qui n'a "aucun sens".

Le Comité de protection des journalistes (CPJ) a classé la Somalie au rang des pays les plus dangereux pour les journalistes.

Au total, 45 professionnels de l'information y ont été tués entre 2007 et 2015.

Sur le même sujet