Quatre gendarmes tués au Cameroun

cameroun, cameroon, tchiroma, biya, yaounde, doula, kimbong, bamenda, anglophone
Image caption "Une attaque vient malheureusement de coûter la vie à quatre de nos gendarmes, froidement assassinés ce lundi dans la localité de Kembong", a déclaré le ministre de la communication Issa Tchiroma au cours d'une conférence de presse.

Quatre gendarmes ont été tués lundi dans l'ouest anglophone du Cameroun lors d'une attaque de séparatistes présumés.

Hier,lors d'une conférence de presse, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma a déclaré : "Une attaque vient malheureusement de coûter la vie à quatre de nos gendarmes, froidement assassinés ce lundi dans la localité de Kembong. Cette attaque "lâche, sporadique, menée à visage couvert et usant de perfidie" a eu lieu dans "l'arrondissement d'Eyymodjock, dans le département de la Manyu", épicentre des violences ces derniers jours.

Ce nouvel incident porte à quinze en moins de deux mois le nombre de membres des forces de sécurité camerounaises qui y ont été tués.

"Les forces de défense et de sécurité mènent à l'heure actuelle des opérations de maintien de l'ordre et des opérations de défense dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest", a rappelé le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.

Les résultats de ces opérations "sont probants", a-t-il affirmé: "des refuges de ces hordes d'assassins ont été littéralement rasés et des villages précédemment pris en otage libérés du joug des terroristes", qui sont "nombreux" à avoir été "neutralisés".

Sur le même sujet

Lire plus