Obiang Nguema admet qu'une "vingtaine d'opposants" est en prison

Le président Obiang n'a pas détaillé la raison de ces emprisonnements, ni si les détenus étaient sous le coup d'une procédure judiciaire. Copyright de l’image AFP
Image caption Le président Obiang n'a pas détaillé la raison de ces emprisonnements, ni si les détenus étaient sous le coup d'une procédure judiciaire.

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema déclare qu'"une vingtaine" de militants de l'opposition sont en prison dans son pays.

"Je pense qu'une vingtaine de personnes" sont détenues aujourd'hui, a déclaré Teodoro Obiang Nguema mardi dans une interview à la radio RFI et la télévision France 24, ajoutant que "cela n'a pas de sens" de citer un chiffre précis.

Le principal parti d'opposition, Citoyens pour l'Innovation, dément ces chiffres et parle de plus de 200 de ses militants emprisonnés.

Le président Obiang n'a pas détaillé la raison de ces emprisonnements, ni si les détenus étaient sous le coup d'une procédure judiciaire.

Depuis les élections générales du 12 novembre, où le pouvoir a obtenu 99 sièges sur 100 au parlement, le parti CI estime que plus de 200 de ses militants sont détenus à travers le pays, après des arrestations massives dans les capitales politique Malabo et économique Bata.

Sur le même sujet

Lire plus