Côte d'ivoire : Michel Gbagbo condamné

Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ici en 2013. Copyright de l’image AFP
Image caption Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ici en 2013.

Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a été condamné vendredi à six mois de prison et à payer une amende de 950 dollars (501.452 FCFA) pour "complicité dans la divulgation de fausses nouvelles", a déclaré son avocat.

Cette condamnation fait suite aux commentaires faits par M. Gbagbo en mai 2016 sur un site d'information.

Le fils de l'ancien président avait affirmé à l'époque que "250 personnes sont toujours en prison", suite à la crise politique du pays entre 2010 et 2011, quand son père avait refusé de démissionner face à son rival, Alassane Ouattara.

Michel Gbagbo a également déclaré à l'époque que 300 autres personnes accusées et placées en détention depuis 2011 étaient portées disparues.

Mais ces allégations ont été jugées fausses aujourd'hui par le tribunal pénal d'Abidjan, a confirmé son avocat Rodrigue Dadié.

Lire aussi :

Laurent Despas, le directeur français du site Internet Koaci.com qui a publié l'interview, a été condamné à une amende de 18 950 dollars (plus de 10 millions FCFA) pour avoir diffusé de fausses nouvelles, a ajouté l'avocat.

Me Rodrigue Dadié, son avocat, annonce qu'il va interjeter appel.

Sur le même sujet