Tchad : même le service minimum n'est plus assuré

Copyright de l’image AFP
Image caption Idriss Déby (en photo) et son gouvernement sont confrontés à un front social en ébullition.

La Plate-forme syndicale du Tchad a décidé de suspendre le service minimum dans tous les services publics de l'Administration publique, notamment dans les hôpitaux et les districts sanitaires du pays.

La décision a été prise mercredi, à l'issue d'une réunion d'évaluation de la grève.

L'organisation syndicale affirme que ses membres désignés pour assurer le service minimum ne sont plus en mesure de le faire, faute de moyens de transport.

Les fonctionnaires tchadiens sont en grève depuis le 29 janvier.

Ils protestent contre les mesures d'austérité imposées par le gouvernement.

Selon eux, ces mesures ont entraîné la baisse des salaires.

S'y ajoute la hausse de l'impôt sur les revenus des personnes physiques (IRPP) et la hausse du prix du carburant.

Sur le même sujet