Nigeria: 205 proches de Boko Haram en prison

nigeria,bokoharam,maiduguri,terroristes
Image caption L'insurrection de la secte djihadiste, lancée en 2009 dans le nord-est du Nigeria, a fait plus de 20.000 morts et deux millions de déplacés.

205 personnes écopent de 3 à 60 ans de prison pour leurs liens avec le groupe d'insurgés Boko Haram au Nigeria.

Le Nigeria a libéré 51 membres présumés de Boko Haram dans le cadre d'un procès de masse.

La majorité des personnes inculpées n'a pu être condamnée faute de preuves suffisantes.

La semaine dernière, des centaines de membres présumés du groupe islamiste ont comparu devant un tribunal dans la base militaire de Kainji, dans l'Etat du Niger (centre).

Au total, 526 suspects ont été libérés après que la justice a estimé qu'il n'existait pas de preuves suffisantes de leur culpabilité.

1.669 personnes ont été présentées à la barre à l'ouverture des audiences, en octobre. Un premier groupe de 468 suspects avait été libéré au bout de quelques jours.

Des ONG de défense des droits de l'homme ont assuré qu'il y avait eu des arrestations arbitraires de civils par les militaires nigérians.

Sur le même sujet

Lire plus