Rwanda: 11 réfugiés congolais tués par la police

rdc,kinshasa,drc,congo,rwanda
Image caption La répression des manifestations du 22 février a causé "la mort tragique de 11 réfugiés", a indiqué dans un communiqué le HCR, qui se dit à la fois "choqué et perturbé".

Le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a annoncé lundi que 11 réfugiés congolais avaient été tués par la police rwandaise lors de la dispersion d'une manifestation contre des rationnements de nourriture jeudi.

Un précédent bilan, donné le lendemain du drame par les autorités rwandaises, faisait état de cinq morts.

Les réfugiés avaient organisé dans les jours précédents des sit-in pour protester contre la réduction des rations alimentaires dans ce camp où vivent quelque 17.000 personnes venues de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), certaines il y a plus de vingt ans.

La décision de réduire d'un quart ces rations a été prise par le Programme alimentaire mondial (PAM), en raison "d'un manque de fonds", selon Jean-Claude Rwahama, responsable rwandais de la politique des réfugiés.

Jeudi, le mouvement de protestation avait pris la forme d'une manifestation, la police rwandaise affirmant que des individus "violents armés de pierres, de bâtons et de projectiles en fer" avaient agressé et blessé sept policiers.