Nigeria : ouverture du procès pour corruption contre Eni et Shell

Ouverture du procès contre Eni et Shell Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une pompe d'essence à Lagos

Parmi les prévenus figurent l'actuel patron d'Eni Claudio Descalzi, son prédécesseur Paolo Scaroni, d'autres dirigeants et cadres des groupes italien et anglo-néerlandais, ainsi que l'ex-ministre nigérian du Pétrole, Dan Etete.

La justice soupçonne le versement de pots-de-vin lors de l'attribution en 2011, pour 1,3 milliard de dollars, d'une licence pour l'exploration du bloc pétrolier OPL-245.

Eni --jugé aussi à Milan dans un autre procès pour corruption en Algérie-- et Shell contestent fermement toute corruption.