Standard Bank dément aider les Gupta

La richissime fratrie fratrie d'industriels indiens, proches du président Jacob Zuma est au cœur du plus gros scandale politico-financier actuel du pays. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La richissime fratrie fratrie d'industriels indiens, proches du président Jacob Zuma est au cœur du plus gros scandale politico-financier actuel du pays.

En Afrique du Sud, Standard Bank a démenti les informations selon lesquelles elle a aidé les Gupta en acceptant de rouvrir les comptes des sociétés appartenant à la fratrie.

Les entreprises de cette riche famille d'hommes d'affaires indiens proche de l'ancien président Jacob Zuma pourraient être liquidées si des facilités bancaires ne sont pas trouvées.

Mardi, des informations faisaient état du secours apporté par le géant bancaire sud-africain, Standard Bank, aux Gupta en leur proposant de rouvrir leurs comptes qui étaient fermés depuis juin 2016.

Mais Standard Bank a par la suite démenti cette information affirmant qu'une telle réouverture n'était pas prévue.

Les entreprises en question sont en pleine restructuration depuis mi-février.

La restructuration est généralement conclue pour des entreprises en difficulté financière qui se battent pour payer leurs dettes et faire face à la faillite.

La différence avec les huit entreprises appartenant à la famille Gupta, est que, même si elles ne sont pas techniquement insolvables, elles n'ont pas accès aux services bancaires.

Depuis deux ans environ, les grandes banques sud-africaines leur tournent le dos suite aux allégations de corruption.

Les entreprises de la famille Gupta emploient environ sept mille personnes. Sans les facilités bancaires, les économistes estiment que ce sera la fin pour ces différentes sociétés.

Sur le même sujet

Lire plus