Burkina: des victimes des attentats du 2 mars inhumées hier mercredi.

Image caption Burkina: des victimes des attentats du 2 mars inhumées hier mercredi.

Elles ont été inhumées au cimetière municipal de Gounghin, où a été enterré feu Thomas Sankara assassiné en 1987.

Au cours d'une cérémonie chargée d'émotion,ils ont été distingués à titre posthume avant de recevoir les honneurs de la nation.La cérémonie s'est déroulée en présence des parents amis et frères d'armes .

Les membres du gouvernement , des représentants des organisations de la société civile des élus, ont assité à ces funérailles aucours desquelles les militaires victimes du terrorrisme ont été inhumés avec des médailles de mérite pour le sacrifice suprême fait pour la nation.

Le général Oumarou Sadou chef d'État major général des armées qui rappelle l'engagement du soldat, a indiqué devant la foule que les récentes attaques terrorristes sont loin a d'ébranler les troupes. Au contraire dit-il elles galvanisent plutôt les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso.

Lire plus