Rwanda : pas de haut-parleurs dans les mosquées

Copyright de l’image AFP
Image caption Les appels à la prière à l'aide de haut-parleurs engendrent la pollution sonore, selon les autorités rwandaises.

Le gouvernement rwandais interdit aux mosquées situées dans la capitale du pays d'utiliser des haut-parleurs pour les appels à la prière.

Selon les autorités, les appels à la prière lancés par les muezzins à l'aide de ces appareils engendrent la pollution sonore du quartier de Nyarugenge notamment, où se trouvent les plus grandes mosquées de Kigali.

Un responsable d'une association musulmane a dénoncé la mesure prise par le gouvernement.

Selon lui, les autorités devraient inciter les responsables des mosquées à réduire le volume des haut-parleurs.

Mais le gouvernement affirme que les membres de la communauté musulmane ont accepté de se soumettre à cette interdiction.

LIRE AUSSI :

Le Rwanda ferme plus de 700 églises

"J'ai constaté qu'ils ont commencé à la respecter et cela n'a pas empêché leurs fidèles d'aller prier pendant les heures de prière", a déclaré à la BBC Havuguziga Charles, un élu local de Nyarugenge.

Le mois dernier, le gouvernement rwandais a ordonné la fermeture d'environ 700 églises à cause, selon les autorités, du non-respect des règles de la construction et des risques de pollution sonore.

Les Rwandais sont de confession chrétienne pour la plupart. Les musulmans représentent environ 5 % de la population du Rwanda.

Sur le même sujet