Les Sierra-léonais éliront leur président samedi

SierraLeone,elections,kamara,politique,APC,Afrique
Image caption Samura Kamara, 66 ans, dauphin désigné du président sortant et candidat du All People's Congress (APC).

La Commission électorale nationale (NEC) l'a annoncé en fin de journée : le second tour de la présidentielle en Sierra Leone, prévu mardi aura finalement lieu le samedi 31 mars, malgré le rejet par la justice d'un recours demandant le report du scrutin.

La Haute cour de Sierra Leone, qui a ordonné samedi à la Commission électorale nationale de suspendre les préparatifs du scrutin, a levé l'injonction en début d'après-midi.

Avant ce rebondissement, le second tour s'annonçait déjà très indécis entre le candidat du pouvoir, Samura Kamara et celui de l'opposition, l'ancien général Julius Maada Bio.

Le candidat du principal parti d'opposition, le SLPP, avait accusé dimanche le président Koroma, qui ne pouvait plus se représenter après deux mandats, de "pousser la Sierra Leone au bord du chaos" par des manoeuvres dilatoires.

Un second tour ouvert

Image caption A 54 ans, Julius Maada Bio, le chef de l'ex-junte qui s'est brièvement emparée du pouvoir en 1996, voit dans ce second round, une occasion inespérée de polir son image. Encore faut-il qu'il prenne sa revanche sur le poulain du président sortant.

Battu par Ernest Bai Koroma en 2012, l'opposant espère tenir sa revanche, après avoir terminé en tête du premier tour le 7 mars avec 43,3% des suffrages contre 42,7 % pour Samura Kamara.

3,1 millions d'électeurs sont appelés aux urnes le 31 mars, mais l'issue du second tour est d'autant plus incertaine que si l'opposition a viré en tête à la présidentielle, l'APC frôle la majorité absolue à l'Assemblée nationale,

Selon les résultats des législatives, 7 des 132 sièges doivent encore être attribués à l'issue de nouveaux comptages et d'une annulation.

Sur le même sujet

Lire plus