RDC: Kinshasa soupçonne Katumbi d'usurpation d'identité
Media playback is unsupported on your device

Kinshasa veut poursuivre Katumbi pour "usurpation d'identité"

Kinshasa a annoncé mardi avoir ouvert une information judiciaire pour usurpation de nationalité contre Moïse Katumbi, opposant du président Joseph Kabila.

"Nous venons d'ouvrir une information judiciaire à charge de Moise Katumbi pour que le moment venu il puisse répondre de tous ses actes", devant la justice congolaise, a déclaré à la presse Flory Kabange Numbi, procureur général de la République (PGR) de la RDC.

"Comment voulez-vous qu'un individu se sachant de nationalité italienne puisse se présenter devant nos bureaux pour avoir le passeport, la carte d'électeur? Tout ce temps qu'il a passé à la tête de la province (du Katanga), il se prévalait d'actes faux, de faux documents", a-t-il ajouté.

"Acharnement de la part du régime", selon des proches de Katumbi

"Moïse Katumbi est victime d'un acharnement de la part du régime. Désormais, on va rappeler à tous d'où il vient, y compris M. Joseph Kabila", a réagi au téléphone Olivier Kamitatu, porte-parole de M. Katumbi.

Depuis la publication d'un article révélant qu'il avait acquis la nationalité italienne, l'image d'un passeport portant le nom de Moïse Katumbi d'Agnano est largement partagée sur les réseaux sociaux.