Madagascar: trois nouvelles lois électorales

Des électeurs malgaches
Image caption Des électeurs malgaches

L'Assemblée nationale malgache a voté mardi dans une ambiance tendue, trois lois qui régiront les élections législatives et présidentielles prévues entre le 25 novembre et le 25 décembre sur l'île.

Ces trois textes, modifient notamment les règles de révision des listes électorales, de publication des résultats ou de candidature à la présidentielle.

Les textes ont été successivement adoptés par une majorité serrée de 79 des 151 élus.

Le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana s'est réjoui de l'adoption de ces lois. De son côté, l'opposition s'oppose vigoureusement depuis des semaines à leur adoption.

Les opposants dénoncent surtout le durcissement des procédures de révision des listes électorales, jugées beaucoup trop lourdes pour ceux qui n'y ont pas été inscrits.

L'opposition a également accusé le gouvernement d'avoir acheté certains de leurs collègues pour faire voter ces lois.

Du coup, les élus ont refusé de prendre part au vote et ont quitté l'hémicycle en brandissant des pancartes "stop corruption" et en arrachant son micro au président de l'Assemblée.

Celui-ci a dû faire appel aux forces de sécurité du palais pour récupérer son bien.

Lire plus