Togo : réformes constitutionnelles en vue

Une marche de l'opposition en septembre 2017 pour exiger la constitution de 1992. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une marche de l'opposition en septembre 2017 pour exiger la constitution de 1992.

Des réformes constitutionnelles sont proposées par les chefs d'Etat de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à la classe politique togolaise.

L'information a été rendue publique samedi par un communiqué à l'issue d'un sommet extraordinaire.

Les présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée ont été désignés par la CEDEAO en qualité de "facilitateurs".

Ils ont pour mission d'aider le gouvernement et les acteurs politiques togolais dans la réalisation de ces réformes.

Lire aussi :

La Commission de la CEDEAO est invitée à "prendre toutes les dispositions pour appuyer les facilitateurs et proposer des recommandations qui seront soumises au prochain sommet".

Les partis politiques et la société civile sont priés de s'abstenir de tout acte de violence ou agissement susceptible de constituer une menace à la paix et à la stabilité du pays et de la région.

Les manifestations ont repris samedi à Lomé, la capitale où des jeunes ont brûlé des pneus dans certains quartiers pour défier les forces de l'ordre.

Sur le même sujet