Ouganda : démantèlement d'un centre de ''radicalisation''

Une fusillade a éclaté au cours de laquelle deux hommes ont été tués, 36 autres arrêtés, selon la police Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une fusillade a éclaté au cours de laquelle deux hommes ont été tués, 36 autres arrêtés, selon la police

La police ougandaise dit être tombée par hasard sur ce centre vendredi, alors qu'elle était à la poursuite d'un individu soupçonné d'être impliqué dans un enlèvement et un meurtre commis cette année.

L'homme s'était enfui et s'est réfugié dans une mosquée. Une fusillade a éclaté au cours de laquelle deux hommes ont été tués, 36 autres arrêtés, selon la police.

Ces hommes sont accusés d'avoir stocké des armes.

Les autorités ougandaises ont annoncé que 18 femmes et 94 enfants étaient retenus à l'intérieur de la mosquée.

Les personnes arrêtées étaient en possession de 23 machettes, 60 balles, un arc et une flèche.

Elles sont soupçonnées d'être impliquées dans l'enlèvement et la détention illégale de femmes et d'enfants originaires de divers pays d'Afrique de l'Est.

Le ministre ougandais de l'Intérieur a précisé que les enfants retrouvés dans la mosquée paraissaient effrayés et traumatisés et semblaient provenir du Burundi, du Rwanda, du Kenya mais aussi de l'Ouganda.

Sur le même sujet

Lire plus