Le Burkina célèbre son cinquantenaire

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré
Image caption Blaise Compaoré livrant son discours à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de son pays

Le Burkina Faso a célébré samedi le cinquantenaire de son accession à l'indépendance par une grande parade civile.

La cérémonie s'est déroulée à Bobo Dioulasso, la deuxième ville du pays, en présence de onze chefs d'Etat africains.

Une foule immense a assisté pendant plus de trois heures à un défilé auquel participaient plus de 7000 personnes.

Parmi elles, on comptait 500 militaires du Niger, du Togo, du Bénin, du Ghana, du Sénégal, du Maroc et de la France.

La parade a été précédée d'un lâcher de cinquante colombes; cinquante comme les cinquante années d’indépendance du Burkina Faso.

Le président Blaise Compaoré a saisi l'occasion pour rendre hommage au Père de l'Indépendance, Maurice Yameogo, et à ses prédécesseurs à la tête de l'Etat.

Mais selon le chef de l'Etat burkinabé, l'avenir est plein de défis.

"Il nous faut continuer de bâtir le Burkina Faso, lui donner davantage d'unité, de force et de capacité pour relever les défis du développement", a déclaré Blaise Compaoré.

Et pour relever ces défis, il entend s'appuyer d'abord sur les ressources humaines du pays, qui constituent le plus "grand capital du Burkina Faso".

Selon Blaise Compaoré, il est impératif de veiller à assurer la santé et la formation pour tous, en vue du renforcement des ressources humaines de son pays.

Cela garantira, affirme-t-il, une grande productivité au niveau de tous les secteurs stratégiques pour le développement du Burkina.

Le Burkina Faso a obtenu son indépendance de la France le 5 Août 1960, mais le cinquantenaire est célébré le 11 décembre qui marque, en fait, la date de la proclamation de la république.

Le pays est dirigé depuis 1987 par Blaise Compaoré, qui a renversé Thomas Sankara, par le dernier de la série de coups d'Etat que le pays a connue depuis son indépendance.