Soudan : reprise des discussions entre des responsables du Nord et du Sud

Le drapeau du Sud-Soudan
Image caption Le référendum du 9 janvier prochain pourrait déboucher sur l'indépendance du Sud-Soudan.

Les responsables des partis au pouvoir dans le nord et dans le sud se rencontrent à Juba. Il s'agit, pour eux, de discuter de la tenue du référendum du 9 janvier prochain qui pourrait déboucher sur l'indépendance du Sud-Soudan.

Les pourparlers entre les partis au pouvoir dans le nord et dans le sud interviennent à un moment sensible.

Le parti au pouvoir dans le sud, dominé par les noirs, a tout récemment clairement exprimé sa préférence pour l'indépendance du nord arabisé.

Cela n'est pas une surprise au Sud-Soudan où l'éventualité d'une séparation du nord est perçue comme une sorte de libération.

Mais il y a de nombreux obstacles à la tenue de ce référendum - la frontière entre les deux entités n'a pas encore été définie; de même, la répartition des revenus péroliers n'est pas encore réglée.

La plupart des réserves pétrolières se trouvent dans le territoire de ce qui est généralement considéré comme le sud, mais les oléoducs relient le sud au nord en vue d'assurer les exportations du pétrole soudanais.

Pakistan

Beaucoup de nordistes craignent que les revenus pétroliers n'échappent au nord et que l'indépendance éventuelle du sud ne donne des idées aux régions soudanaises qui pourraient s'engoufrrer dans la brèche pour tenter également d'obtenir leur indépendance - ce qui pourrait faire basculer le pays à nouveau dans la violence.

Le scénario cauchemar, pour certains, serait une version moderne de la séparation de l'Inde du Pakistan.

Des craintes sont égalements formulées sur le sort qui pourrait être réservé aux nordistes qui habitent dans le sud et les sudistes installés dans le nord.

Des analystes affirment que les intérêts économiques de l'élite dans les deux parties du pays empêcheraient des émeutes à une plus grande échelle.

Le Nord et le Sud se livraient une guerre périodique depuis l'indépendance en 1956 jusqu'à la conclusion d'un accord de paix en 2005 sous l'égide de la communauté internationale.

Le Sud-Soudan a, par la guerre, forcé le nord à accepter l'idée d'un référendum sur l'indépendance qui est prévu le 9 janvier.

Lire plus