Somalie :Al-Shabab renforce les restrictions sociales

Il est désormais interdit pour les hommes et les femmes de se serrer la main dans un quartier de la Somalie contrôlée par le groupe islamiste al-Shabab. En vertu de l'interdiction imposée dans la ville de Jowhar, au sud, les hommes et les femmes qui n’ont pas de lien de parenté n’ont pas non plus le droit de marcher ensemble ou de bavarder en public. C'est la première fois que de telles restrictions sociales ont été introduites. L'administration d'Al-Shabab a déclaré que ceux qui désobéiraient à ces nouvelles règles seraient punis en vertu de la charia. Selon Mohamed Moalimuu, correspondant de la BBC à Mogadiscio, la peine serait probablement une flagellation en public. Le groupe militant a déjà interdit la musique dans les zones qu'elle contrôle, qui incluent la plupart de la Somalie centrale et méridionale. La Somalie n'a pas de gouvernement stable depuis 1991. Le gouvernement soutenu par l'ONU ne contrôle que certaines parties de Mogadiscio et quelques autres zones.