Sud Soudan:un ministre tué par son chauffeur

salva kir leader du sud soudan
Image caption Salva Kiir, le leader du Sud Soudan :après le oui à l'indépendance, il doit faire face au défi de la sécurité

Les balles ont été tirées par le chauffeur du ministre .Selon un porte-parole de l'armée sudiste Thomas Wani, il s’agirait d’un différend personnel lié à une revendication salariale.

Des témoins affirment que le meurtrier présumé est entré dans la voiture de M. Lemi Milla, alors garée devant le ministère.

Il a ensuite saisi une arme à feu oubliée par le garde du corps de ce dernier. Avant de pénétrer dans le bureau du ministre au complexe gouvernemental situé dans le centre de la capitale du Sud-Soudan. Il a tiré plusieurs coups de feu sur le membre du gouvernement du Sud Soudan.

La victime aurait reçu deux balles au front, deux autres aux épaules et une cinquième au bras.

M. Lemi Milla est mort sur le coup", a déclaré Thomas Wani Kondo, un député local. Celui –ci a également ajouté que le tireur a été maitrisé par les forces de sécurité qui l’ont placé en détention.

Mais précédemment un porte parole de l'armée sudiste avait indiqué que l'homme pourrait s'être suicidé.

L’incident intervient deux jours après l'annonce officielle des résultats définitifs du référendum d’autodétermination du Sud-Soudan de janvier dernier.

Cette région à majorité chrétienne avait voté à 98,83% en faveur de l'indépendance du Sud-Soudan.

Un résultat célébré dans l’euphorie à Juba, la capitale du Sud Soudan et les autres régions du Sud.