Les experts de l'UA ont quitté Abidjan

Une patrouille de l'Onu à Abidjan Copyright de l’image afp
Image caption L'UA a désigné un panel pour évaluer la crise post-électorale ivoirienne

La délégation de l’Union africaine a rencontré, hier, le président sortant Laurent Gbagbo au palais présidentiel.

Elle s’est ensuite rendue à l’Hôtel du Golf où elle s’est entretenue avec Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale.

La rencontre s’est déroulée en présence de l’ex-chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, allié d’Alassane Ouattara.

La mission de l’Union africaine est arrivée dimanche, avec à sa tête le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra.

Durant son séjour, la mission a mené en toute discrétion une série de consultations avec les camps Gbagbo et Ouattara, la commission électorale, le Conseil constitutionnel, le corps diplomatique ainsi que des organisations de la société civile.

Rien n’a filtré de la mission

La délégation des experts africains n’a pas fait de déclaration à la fin de son séjour.

Elle doit maintenant rédiger un rapport destiné aux cinq chefs d’Etats africains chargés de trouver une solution à la crise post-électorale ivoirienne.

Le panel des chefs d’Etat africains doit se réunir le 20 février à Nouakchott avant de se rendre en Côte d’Ivoire.

Ce panel est dirigé par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz et comprend également le tchadien Idriss Deby, le sud-africain Jacob Zuma, le tanzanien Jakaya Kikweté et le burkinabé Blaise Compaoré.

Le panel de l’Union africaine doit rendre son rapport dans un mois et ses conclusions sont considérées comme contraignantes pour les deux parties.