"La présidentielle ne sera pas reportée"

Copyright de l’image Reuters
Image caption Le président Wade sera bien en course ce dimanche

L'opposition a estimé jeudi que le "climat d'insécurité générale" au Sénégal rendait impossible le premier tour de la présidentielle, dimanche.

La coalition de l'opposition évoque aussi de graves dysfonctionnements des institutions de régulation qui ne permettent pas la tenue d'un scrutin libre et transparent.

Ces éléments ont été battus en brèche par le gouvernement qui rejette toute idée de report.

Le premier ministre sénégalais Souleymane Ndéné N'Diaye a déclaré que toutes les conditions sont réunies pour des élections transparentes.

Il a ajouté que toutes les mesures sécuritaires ont été prises pour que les opérations de vote ne soient pas perturbées et qu'elles se déroulent dans l'ordre.

L'Onu, les Etats-unis et l'Union européenne ont de leur côté appelé à une présidentielle calme dans le pays.

Rappellons que l'Union africaine a dépêché sur place depuis quelques jours une mission de paix dirigée par l'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo.

Jeudi, Obasanjo a rencontré M. Tanor Dieng et le célèbre chanteur Youssou Ndour dont la candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel.