Pâques sanglant au Nigeria

Kaduna blasts
Image caption Ce double attentat n'a pas été revendiqué mais les soupçons se portent sur la secte islamiste Boko Haram.

Deux voitures piégées ont explosé à Kaduna, dans le nord du pays, faisant une vingtaine de morts.

Compte-tenu des tensions religieuses dans le pays, beaucoup craignaient que la fête chrétienne de Pâques ne donne lieu à des violences.

Les explosions de forte puissance ont touché le quartier commercial de la ville, ou règne généralement une grande activité.

Des motocyclistes, des mendiants et des résidents de la zone ont été tués.

Les bilans varient de six a au moins 18 morts, selon les sources.

Preuve de la puissance de l'attentat : le moteur de l'une des voitures piégées a été retrouvé à 50 mètres du lieu de l'attaque et les toits des maisons ont été soufflés à cent mètres à la ronde.

Ce double attentat n'a pas été revendiqué mais les soupçons se portent sur la secte islamiste Boko Haram.

Le groupe armé a récemment distribué des tracts à Kaduna annonçant une attaque prochaine et l'armée s'attendait a une telle attaque à l'occasion de Pâques.

Des groupes chrétiens soulignent qu'une église se trouve tout près du lieu de l'attaque.