BBC navigation

Charles Taylor coupable

Dernière mise à jour: 26 avril, 2012 - 18:05 GMT
Charles Taylor (au fond) prenant des notes

Charles Taylor prenant des notes au cours de l'audience.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Léone a jugé Charles Taylor "pénalement responsable (...) d'avoir aidé et encouragé" les crimes commis par la rébellion sierra-léonaise pendant la guerre civile.

L'ancien président libérien était poursuivi pour onze chefs d'accusation de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

Parmi les charges retenues contre lui : meurtres, violences sexuelles - y compris le viol et l'esclavage sexuel - enrôlement d'enfants soldats, traitements cruels, pillages, enlèvement et travail forcé.

Ce jugement est le premier prononcé contre un chef d'Etat par la justice internationale depuis le procès de Nuremberg à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Lors de la lecture du jugement, le président du tribunal, le juge samoan Richard Lussick, est revenu en détail sur les crimes commis par la rébellion sierra-léonaise du Front révolutionnaire uni (RUF).

Influence importante

Les quatre juges ont reconnu, à l'unanimité, l'ancien président libérien coupable d'avoir financé, conseillé, soutenu et entrainé les rebelles.

En revanche, ils ont estimé qu'il n'était pas prouvé que Charles Taylor ait directement participé à la structure de commandement du RUF.

Le tribunal a déclaré que Foday Sankoh, décédé en captivité à Freetown en 2003, était le seul commandant du groupe rebelle sierra-léonais.

Charles Taylor a toujours nié son implication dans la guerre civile sierra-léonaise en échange de diamants produits dans le pays.

Le prononcé de la peine contre l'ancien dirigeant libérien aura lieu le mois prochain.

En Savoir Plus

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.