BBC navigation

Algérie : revers pour les islamistes

Dernière mise à jour: 11 mai, 2012 - 18:44 GMT
Algeria vote

Le nombre de sièges dans la nouveau Parlement a été porté à 462, contre 389 dans le précédent.

C'est ce qui ressort des résultats officiels des élections législatives de jeudi en Algérie, communiqués vendredi après-midi lors d'une conférence de presse, par le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia.

Le Front de libération nationale (FLN), ex-parti unique, a décroché 220 des 462 sièges de la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN), à l'issue du scrutin législatif de jeudi.

Le Rassemblement national démocratique (RND) du premier ministre, Ahmed Ouyahia, a obtenu 68 sièges, six de plus par rapport à la consultation.

Membres de l'Alliance présidentielle, le FLN et le RND obtiennent donc la majorité absolue avec 288 sièges.

Le FLN, malgré une crise interne, a nettement amélioré sa position puisqu'il n'avait que 136 dans la précédente législature.

Son allié aura 68 députés soit 6 de plus.

Le nombre de sièges dans la nouveau Parlement a été porté à 462, contre 389 dans le précédent.

Les islamistes ont subi un revers.

Même si elle se place en troisième position, l'Alliance de l'Algérie verte, qui regroupe trois partis islamistes, dont le MSP, un transfuge de l'Alliance présidentielle, se contente de 48 sièges.

L'ensemble des partis de cette mouvance n'a obtenu que 66 sièges au total.

Les islamistes ont aussitôt dénoncé une "grande manipulation".

Le grand perdant est le MSP, le Mouvement de la société pour la paix d'Aboudjerra Soltani.

Il a payé cher son retrait de l'Alliance présidentielle en janvier dernier, pour former l'Alliance de l'Algérie verte, avec deux autres formations du même courant politique.

Le Front des forces socialistes de Hocine Aît Ahmed, un vétéran de la guerre d'indépendance, se place en quatrième position avec 21 sièges. Il a repris le chemin du Parlement après dix ans d'absence.

Il avait boycotté le scrutin législatif de 2007.

Le Parti des Travailleurs de Mme Louiza Hanoune sera représenté par 20 députés et les indépendants auront 19 députés.

Ce sont le FLN et le RND qui continueront, comme par le passé, à gérer le pays et qui seront chargé de mettre en oeuvre les réformes politiques engagées depuis une année par le président Abdelaziz Bouteflika.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.