Bassolé au nord Mali

Copyright de l’image Reuters
Image caption Djibrill Bassolé (veste) en compagnie des putschistes maliens.

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, dont le pays conduit la médiation dans la crise malienne, est à Gao pour rencontrer les islamistes qui contrôlent la ville.

Djibrill Bassolé est porteur d'un message du président Blaise Compaoré aux islamistes qui contrôlent le nord du Mali.

Bassolé est parti en hélicoptère de Ouagadougou.

Accompagné d'un conseiller et de quelques journalistes il a été accueilli à l'aéroport de Gao par des notables et un responsable local du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), le groupe islamiste qui tient la ville.

Le déplacement du chef de la diplomatie Burkinabè intervient juste au lendemain de la fin à Niamey d'une réunion des ministres des affaires étrangères des pays dits du "champ".

Ces pays ont invité à leur rencontre le Tchad, la Mauritanie et l'Algérie qui plaident pour la négociation en lieu et place d'une intervention militaire.