BBC navigation

Côte d'Ivoire: défilé sous tension

Dernière mise à jour: 7 août, 2012 - 19:53 GMT

Le président ivoirien Alassane Ouattara (à gauche) et le du chef d'état-major des FRCI, le général Soumaïla Bakayoko, regardent la parade militaire à Abidjan le 7 août 2012.

Le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a présidé mardi à Abidjan le défilé militaire marquant le 52e anniversaire de l'indépendance du pays, dans un climat de tension après des attaques ayant tué dix militaires depuis ce week-end.

Des détachements de la nouvelle armée mise en place depuis la crise politique de 2010-2011, les Forces républicaines ont défilé sur l'esplanade du palais présidentiel devant plusieurs centaines de personnes, le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy en invité d'honneur, le gouvernement et de nombreuses personnalités.

Pour la fête nationale, un important dispositif sécuritaire avait été déployé dans le quartier du Plateau qui abrite la présidence.

A la veille de la célébration de la fête nationale, la ville d'Abidjan, d'ordinaire bruyante, est restée calme, avec des patrouilles militaires sillonnant les rues.

Dans son adresse à la nation, le Président Alassane Ouattara a joué la carte de la fermeté contre ceux qu’il appelle les fauteurs de trouble et annoncé d'importantes mesures sécuritaires avant d'appeler les Ivoiriens à s'approprier les festivités du 7 août.

L'an dernier, les festivités marquant le 51ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire avaient été annulées à cause d'un drame survenu suite à la chute d'un bus dans la lagune. Un accident qui avait fait au moins 37 morts.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale, le porte-parole du ministre de la Défense, le commandant Alla Kouakou a fait remarquer que les attaques enregistrées étaient à mettre au compte d'actes "de sabotage qui visaient uniquement à semer le trouble dans l'esprit des populations et à faire perdre confiance aux investisseurs qui ont trouvé en la Côte d'Ivoire une destination aux énormes potentialités".

Le Commandant Alla Kouakou a annoncé un certain nombre de mesures sécuritaires visant à ramener la sérénité au sein des populations. Il s'agit notamment des rafles et des perquisitions dans certains quartiers de la ville d'Abidjan.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.