Mali: la Copam proteste

Image caption Des soldats de l'armée malienne défilent le 22 septembre 2012.

La Copam, la Coalition des patriotes maliens, qui soutient l'ex-junte, rejette l'accord conclu ce weekend entre la Cédéao et le Mali pour un déploiement militaire à Bamako.

Lors une conférence de presse tenue lundi, la Copam demande au gouvernement d'oeuvrer plutôt pour que l'organisation accepte de libérer les armes maliennes encore bloquées dans des ports de la sous-région.

“Nous disons non au chantage de la Cédéao pour nous imposer des bases à Bamako”, a déclaré Rokia Sanogo, vice-présidente de la Copam.

Le porte-parole de la Copam, Mohamed Cheick Tabouré, le plan de la Cédéao est “chargé d’empêcher la libération du Nord Mali par nos propres forces et garantir la partition du Nord sous couvert de fédéralisme, plan soutenu par les puissances de l’OTAN.”

La Copam réclame la tenue d’une concertation nationale et souveraine.

Lire plus