RDC: nette croissance

  • 28 septembre 2012
Image caption Une usine à Lubumbashi, dans la province minière du Katanga.

La croissance économique de la République démocratique du Congo devrait atteindre 8,2% en 2013, selon le Fonds monétaire international, après une croissance attendue de 7,2% en 2012.

Dans son bilan annuel de la situation économique de la RDC, le FMI souligne cependant que la hausse de l’endettement et la mauvaise gouvernance dans les industries minières devrait freiner la performance économique.

La RDC dépend largement de l’industrie du cuivre et du cobalt pour alimenter la croissance de son PIB.

Riche en ressources minières, mais handicapé par des décennies de mauvaises gestion, et deux guerres, dont la dernière s’est achevée en 2003, le pays a graduellement attiré des investisseurs.

“Des efforts doivent être réalisés pour améliorer la gouvernance et la transparence dans les industries d’extraction”, a souligné le FMI.

L’organisation avertit également des risques d’une hausse de l’endettement, qui pourrait à nouveau pousser la dette du pays à un niveau ingérable.

La RDC a bénéficié d’un allègement de dette extérieure de l’ordre de 8 milliards de dollars en 2010.