La recette du "Steve Job" africain

  • 15 octobre 2012
Verone Mankou, invité du premier Chat BBC
Image caption Le jeune entrepreneur congo-brazzavillois est convaincu que "si l’on veut que l’Afrique occupe sa place demain, ça se fera avec la jeunesse d’aujourd’hui."

Vérone Mankou, 27 ans, inventeur de la première tablette tactile made in Africa, se définit comme un jeune qui "déborde d'idées et qui a la chance et le temps de bosser dur pour les réaliser."

Mais comment lui est-il venu l'idée d'entreprendre ? Que peut-il apprendre aux autres de son expérience, qui bat en brèche une conception fataliste du chômage ?

Dans le cadre de notre série "Jeunesse et Chômage", le Jeune entrepreneur était l'Invité du premier "Chat BBC" sur Facebook pour échanger avec les internautes de BBC Afrique. Morceaux choisis.

Amadou Bachirou :Le taux de chômage augmente de jour en jour en Afrique! PDG Vérone, que faire pour mettre fin à ce désoeuvrement des jeunes et surtout de l'immigration des jeunes africains vers l'occident ?

Vérone Mankou (VM) : Vous savez moi quand j’ai eu le projet de la tablette, je venais à peine d’avoir mon BTS et comme tous ceux de mon âge ou de ma génération, l’idéal était d’aller continuer les études en France ou ailleurs.

Mais après réflexion je me suis dit « si d’autres venant en Afrique s’enrichir pourquoi quitter l’Afrique ? ».

Je considère que la solution viendra d’un changement de mentalité et pour ce faire, les Etats doivent assumer pleinement leurs rôles car, selon moi, à chaque fois qu’un africain quitte le continent pour ne plus revenir c’est le continent qui perd un cerveau.

Ce qui va contribuer à toujours nous ramener vers le bas !

David Konan : Bonjour cher frère, je suis d'Abidjan et je veux savoir comment tu as réussi à mettre sur pied ta boite sans aide occidentale ?

VM : Dès lors qu’on considère que pour émerger il faut une aide occidentale… on est voué à l’échec, VMK est une histoire afro-africaine ! Voilà pourquoi je disais qu’il nous faut changer de mentalités !

Patrick Kapema : Bonjour. Votre entreprise est implantée dans combien de pays d'afrique ? Et comment pouvez-vous contribuer à la promotion de l'emploi des jeunes ? Etes-vous déjà dans la famille des millionnaires?

VM : Nous sommes au Congo-Brazza, puis nous serons en côte d’ivoire. La boite que j’ai créée, VMK, emploie aujourd’hui 16 personnes, majoritairement jeunes !

Si les jeunes s’identifient en moi, ils créeront aussi des initiatives qui les permettront d’être leurs propres patrons et ils emploieront aussi d’autres, ça sera déjà un grand pas.

Quant à la question de savoir si je suis millionnaire, j’aimerais une précision sur la Devise, car si c’est en Franc Guinéen… c’est sûr que depuis des lustres, je le suis !

Jeremiah Habyarimana Vihamba : Quoi d'original dans votre smartphone ? Auriez-vous seulement modifié les précédants iPhones? Merci, c'est Jérémie Vihamba de l'ISIG, Goma, RD Congo.

VM : Une chose est sûre s’il s’agissait de juste copier les iPhone: tous les Smartphones sur le marché ressembleraient à des iPhone !

Autre chose, depuis deux ans tous les smartphones qui sortent sur le marché se ressemblent tous sur le point technologique, seuls les chiffres diffèrent (taille, mémoire, OS,…).

Nous nous sommes focalisés sur les services en mettant en avant les contenus développés en Afrique ou pour l’Afrique et en donnant la possibilité d’acheter (enfin) des applications en ligne via les Cartes VMK Market.

C’est déjà un début et nous travaillons sur d’autres projets qui seront bientôt connus !

Khadidja N'diaye : Que pensez-vous du rôle des femmes dans la société africaine? Est-ce qu'on peut rêver d' Un Verone au feminin?

VM : Je considère que la femme occupe un rôle de premier plan dans la société africaine (tout comme dans mon entreprise).

J’ai toujours pensé que « femme=homme, si homme peut, femme peut ».

Vu mon raisonnement, je pense que des vérones au féminin, il y’en aura beaucoup, et il y’en a déjà, il suffit juste d’ouvrir les yeux !

Bangaly Diane : qu'est-ce qui inspire Mr.Verone Mankou ?

VM : Ouffff, difficile de répondre à cette question… Lol !

Vous savez j’ai une vision : « donner accès au plus grand nombre à la technologie, à un prix abordable ».

Et chaque jour qui passe, je ne cesse de réfléchir sur la manière d’atteindre cet objectif, et je suis en quête perpétuelle d’idées.

Et je pense que c’est dans cet état d’esprit que je puise toute mon inspiration.

BBC Afrique : Nous arrivons au terme de ce chat. Verone, un dernier mot.

VM : Ben j’ai été très heureux d’échanger avec vous aujourd’hui.

Je ne considère pas mon cas comme étant exceptionnel, car je pense tout comme cette marque de soda : « il y a un milliard de raisons de croire en l’Afrique ».

Et moi je me considère comme n'étant qu’une raison parmi ce milliard.

Vous comprenez donc qu’il y a 999.999.999 autres raisons. C’est ce qui est exceptionnel, d’après moi !

VMK, veut dire « Vumbuka » en kituba (une langue parlée au Congo), qui signifie « réveillez-vous ».

Jeunes nous avons trop dormi, c’est le moment de nous réveiller pour participer à l’émergence de notre continent !