Egypte: examen de la nouvelle Constitution

  • 29 novembre 2012

L'organe chargé d'écrire la nouvelle Constitution égyptienne indique que ses membres se prononceront sous peu sur la version finale du texte.

Selon un conseiller du président Mohamed Morsi, la commission constituante, dominée par les islamistes, votera dans le courant de la journée.

Image caption Le président Mohamed Morsi s'est octroyé des pouvoirs étendus.

Il s'agit d'une complexe procédure de vote, article par article, en deux tours.

Après son adoption, le texte sera transmis au président Morsi qui doit organiser, sous deux semaines, un référendum constitutionnel.

Le pays est empêtré dans une crise sans précédent née de la volonté du président Morsi de s'octroyer des pouvoirs étendus.

Cette initiative est vivement critiquée par de nombreux Egyptiens qui estiment que Mohamed Morsi s'est mis au-dessus des lois.

A l'appel de l'opposition, des manifestations, parfois violentes, se tiennent régulièrement dans le pays.

Mohamed Morsi s'est toutefois engagé à renoncer à ses pouvoirs spéciaux dès l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution.

A ce stade, on ne sait pas si le texte va privilégier la charia, la loi islamique.

De même, on ignore la place qui sera réservée à la femme dans la nouvelle société égyptienne.