Nouvelle manifestation au Caire.

Des membres de la commission constituante égyptienne.
Image caption La commission constituante a adopté le projet de Constitution qui sera soumis à référendum.

Ce rassemblement s'est tenu quelques heures après l'adoption, par la commission constituante dominée par les islamisltes, d'un projet de Constitution controversé.

Les manifestants voulaient protester contre les pouvoirs étendus que le président islamiste Mohamed Morsi s'est octroyés.

Ils scandaient des slogans hostiles au gouvernement, reprenant ceux déjà utilisés contre l'ancien président Hoosni Moubarak.

"Le peuple veut faire tomber le régime," pouvait-on entendre.

Après plusieurs mois d'attente, la commission constituante s'est empressée d'adopter ce projet de Constitution lors d'une séance-marathon couronnée par un vote vendredi tôt dans la matinée.

"Cette Constitution n'a pas de valeur, pas d'avenir, elle sera à jeter dans les poubelles de l'Histoire", a déclaré Mohamed El Baradei, l'un des principaux dirigeants de l'opposition égyptienne.

Le texte sera soumis à référendum après son approbation par le chef de l'Etat.

La date de cette consultation n'a pas encore été fixée.