RDC: l’appel du pape

  • 5 décembre 2012

Le pape Benoît XVI a lancé un appel pressant au dialogue et à la réconciliation entre les parties en conflit dans l'est de la République démocratique du Congo.

"Je renouvelle mon appel au dialogue et à la réconciliation", a dit le souverain pontife au Vatican, lors de l'audience générale hebdomadaire, soulignant le sort tragique de milliers d'habitants de la région du Kivu "contraints d'abandonner leurs maisons" ou qui sont "privés des biens de première nécessité", après des "mois d'affrontements armés et de violences".

"Je demande à la communauté internationale de subvenir aux besoins de la population", a-t-il ajouté.

L'Eglise catholique est très mobilisée pour aider les populations civiles dans cette région d'Afrique de l'est qui a vécu un conflit oublié, faisant plusieurs millions de morts, ainsi que des viols collectifs de femmes.

L’Eglise a dénoncé sans cesse les appétits économiques dans cette zone riche en minerais, en soulignant que les rebelles sont encouragés dans leurs actions armées, pour permettre, à la faveur de l'anarchie, l'exploitation économique de la région par des étrangers.

Négociations à Kampala

Image caption Un enfant regarde le retour des forces congolaises à Goma, le 3 décembre 2012.

L’appel du pape intervient alors que des négociations se préparent à Kampala en Ouganda entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23.

Des représentants du M23 se rendront à Kampala jeudi au plus tot, selon Jean-Marie Runiga, chef politique du M23.

Il dit esperer que en revanche que le président de la RDC, Joseph Kabila, participera aux négociations.

"Je l'ai déjà rencontré à Kampala," a glissé à Jean- Marie Runiga à l’AFP, en référence à une entrevue à la fin d'un sommet des pays des Grands Lacs organisé après la prise de Goma le 20 novembre.

"Le mieux serait que lui-même soit là et qu'il s'engage", a-t-il ajouté.

Mais l'exercice est difficile pour le chef de l'Etat, affaibli, et dont l'image, estiment les observateurs, serait encore écornée par un face à face avec les rebelles.

Le cadre des négociations reste encore à préciser, de même que leur contenu.