Egypte: le président annule son décret

Image caption Le président Mohammed Morsi lors d'une intervention télévisée le 6 décembre 2012.

Le président égyptien Mohamed Morsi a annulé le décret qui lui donnait des pouvoirs étendus, une décision qui avait provoqué une vague de protestations en Egypte.

L'annonce est venue après plusieurs heures de discussions entre le président, le vice-président et un certain nombre de personnalités publiques et politiques.

Le décret était l'une des deux pierres d'achoppement entre le pouvoir et l'opposition, qui réclamait son abrogation. L'autre objet de controverse étant le vote sur un projet de constitution.

La position de la présidence n'a pas évolué sur ce dossier, et le vice-président, Mahmoud Mekki, a déclaré qu'un référendum sur le texte sera organisé comme prévu le 15 décembre.

Il a dit que si le projet de constitution était rejeté par un vote populaire à ce moment; des élections auraient lieu pour désigner une nouvelle assemblée constituante.

Les principales figures de l'opposition , à la tête du Front de salut national avaient boycotté la réunion et appelé un peu plus tôt leurs partisans à descendre dans les rues.

Depuis l'annonce du décret, l'Egypte a été profondément polarisée et elle a été plongée dans une nouvelle vague de violence.

Cette annulation est un signe majeur de compromis de la part du président. Il reste à savoir si cette annulation pourra désamorcer les tensions dans les rues égyptiennes.