RCA : des rebelles s'emparent de 3 villes

  • 11 décembre 2012
Le président Bozizé peine à trouver des solutions contre les attaques récurrentes de rebelles dans son pays.

Des hommes armés ont attaqué la ville de Ndélé au nord de la RCA lundi.

L'attaque est revendiquée par une faction de l'Union des Forces Démocratique pour le Rassemblement (UFDR).

En dehors de Ndélé, les rebelles revendiquent la prise de 2 autres villes, des mains des Forces Armées centrafricaines (FACA).

Les villes qu'ils disent contrôler sont celles de Sam-Ouandja et de Ouadda, également situées au nord de la RCA.

Le colonel Narkoyo qui se présente comme le Porte-parole de cette faction dissidente de l'UFDR, explique au téléphone que leur objectif est d'inviter le gouvernement centrafricain au respect de l'Accord de Paix Global signé en 2008 à Libreville.

Du côté des Forces Armées Centrafricaines, la prise de Ndélé est confirmée mais sans d'avantages de détails. Ni les rebelles, ni l'armée ne donnent un bilan précis.

Toutefois, les rebelles annoncent la prise en otage de tous les éléments des FACA basés à Sam-Ouandja. Un élément des soldats gouvernementaux a été tué à Ndélé, selon la Croix Rouge locale.

Les soldats de la MICOPAX (mission de consolidation de la paix) de la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale) stationnés à Ndélé ne sont pas intervenus. Les éléments de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix(une ex-rébellion en attente du désarmement) ont essayé d'arrêter les assaillants, mais sans succès.

Michel Djotodia, un des leaders fondateurs de l'UFDR, rentré d'exil du Benin depuis plus de 6 mois, est la tête de cette nouvelle faction. Pendant son absence, le Mouvement était dirigé par Damane Zacharia qui a signé un accord de paix avec le gouvernement et qui a été nommé conseiller à la présidence par le président François Bozize.